Santé. Les aliments qui aident à vivre 100 ans ou plus

FIFY STORE Santé. Les aliments qui aident à vivre 100 ans ou plus

Vous souhaitez vivre 100 ans ou plus ? Votre réponse est probablement oui, mais ce n’est pas si facile. Il ne suffit pas de le souhaiter.

Comment ont-ils tiré ces conclusions sur la façon de vivre à 100 ans ?

Depuis 1976, un groupe de scientifiques s’efforce d’élucider les secrets permettant d’atteindre 100 ans ou plus, et a récemment conçu un plan nutritionnel basé sur ce qu’ils ont trouvé comme étant fondamental au régime alimentaire pour atteindre la longévité.

Bien sûr, de nombreux facteurs interagissent pour déterminer les années de vie, mais l’alimentation est l’un des plus importants. C’est pourquoi ils ont conçu le « régime d’Okinawa » pour tous ceux qui veulent suivre l’exemple des centenaires en bonne santé.

Les recherches les plus importantes du centenaire ont été effectuées sur l’île d’Okinawa au Japon. Les habitants de cette île ont le record de survie. À Okinawa, 86 % des centenaires sont des femmes.

Le plus important est que ces centenaires ne soient pas attachés à un lit, en fait, ils sont en meilleure santé que les autres « plus jeunes », de 80 ou 90 ans.

Quelle était leur valeur dans ces affaires ?

Maintenir une meilleure protection antioxydante : Les antioxydants sont les composés qui protègent contre les dommages inévitables causés aux cellules au fil des ans. Les habitants d’Okinawa sont probablement mieux protégés de leur alimentation, ont un faible niveau de stress et polluent moins l’environnement.

Très faible risque de maladie cardiaque

Très faible risque de cancer du sein et de la prostate.

Très faible risque d’ostéoporose

Faible prévalence de la démence

Mince : leur indice de masse corporelle moyen se situe entre 18 et 22.

Actif : tout le monde est actif jusqu’à 100 ans ! Beaucoup pratiquent même le Karaté !

Ménopause naturelle. Les femmes n’ont pas besoin d’hormonothérapie

Maintenir des niveaux d’hormones similaires à ceux des adultes moyens

Et comment ces centenaires ont-ils réussi à souffler autant de bougies ?
Voici les principaux secrets :

  1. régime alimentaire très hypocalorique

Tous les centenaires consomment beaucoup moins de calories qu’ils n’en dépensent, de sorte qu’ils maintiennent un IMC faible et stable tout au long de leur vie.

Il ne s’agit pas de mourir de faim, contrairement à ce que la plupart des gens dans notre culture sont habitués à être rassasiés, les Okinawiens apprennent à manger jusqu’à ce qu’ils soient rassasiés, une habitude qu’ils appellent « Hara Hachi Bu » (manger jusqu’à ce que vous soyez satisfait à 80%).

Naturellement, ils restent connectés à leurs signaux internes de faim et de satiété, de sorte qu’ils ne consomment que le minimum dont ils ont besoin.

Il faut 20 minutes pour que le corps signale au cerveau qu’il est plein. La pratique du Hara Hachi Bu, donne au corps le temps de savoir qu’il suffit.

Vous pouvez vous reconnecter à vos signaux internes de faim et de satiété, en utilisant une échelle de faim, 1 étant très faim et 5 étant plein. Le simple fait de s’arrêter pour réfléchir à ce que vous ressentez vous rendra moins susceptible de tomber dans les 3

Il convient également de noter que ce qu’il protège, c’est une alimentation pauvre en calories, mais riche en nutriments. Un régime alimentaire hypocalorique inapproprié peut en fait accélérer le vieillissement. Ce n’est pas que je ne mange plus qu’un demi hamburger ou un demi sac de pommes de terre, mais plutôt des pommes de terre et un hamburger, comme du poisson avec beaucoup de brocolis et de carottes.

  1. Poids stable

Un autre point important est que le régime alimentaire pauvre en calories et riche en nutriments aide ces personnes à maintenir un poids stable tout au long de leur vie.

Des recherches ont montré que l’effet « me-me » de la prise et de la perte de poids augmente le risque d’hypertension, de cancer de l’endomètre et favorise l’accumulation de graisse au niveau abdominal, un facteur de risque majeur pour les maladies cardiaques.

  1. Profitez de votre repas

Contrairement aux habitants d’Okinawa, nous avons tendance à manger sur le pouce, sans même nous rendre compte du goût de ce que nous mangeons. Nous sommes habitués à manger pour la facilité (fast food, etc.) et non parce que la nourriture a un sens.

En vous asseyant pour prendre vos repas avec vos amis ou votre famille, évitez d’associer la nourriture à une satisfaction émotionnelle. Si vous faites de vos repas une activité sociale ou familiale, vous mangerez plus lentement et penserez probablement davantage à ce que vous allez manger. Il ne s’agit pas seulement de s’asseoir pour manger, mais aussi de prendre le temps de préparer son repas. Prendre le temps de préparer son repas lui donne un sens, et vous évite de manger « n’importe quoi ».

  1. Profitez des fruits et légumes de saison

Grâce à la mondialisation des ressources alimentaires, nous pouvons désormais consommer tous les fruits et légumes tout au long de l’année. À Okinawa, les gens consomment traditionnellement les produits locaux, ce qui signifie que la composition de leur alimentation change constamment. Chaque fruit et légume est une source de vitamines et de minéraux différents. On pense donc que la variété constante les aide à obtenir un plus grand répertoire de nutriments protecteurs, ce qui les rend plus résistants aux maladies.

  1. Augmenter vos sources de flavonoïdes – Plus de fruits et légumes

Les flavonoïdes sont des composés présents dans de nombreux aliments d’origine végétale, qui ont une activité similaire à celle des œstrogènes, des hormones féminines, ils sont donc également connus sous le nom de phytoestrogènes.

Ils ont une action similaire à celle des oestrogènes dans les tissus humains, mais sans leurs effets négatifs. Ils protègent donc contre les cancers associés à ces hormones (sein et prostate), ainsi que contre les effets négatifs de la ménopause (bouffées de chaleur, sautes d’humeur) et la perte de densité osseuse qui survient avec l’âge, ce qui explique le risque plus faible d’ostéoporose chez les Okinawiens.

Les aliments riches en flavonoïdes tels que : myrtilles, mûres, framboises, cerises, prunes, pommes, fraises, oranges acides, raisins noirs, pamplemousses, épinards, betteraves, poivrons, oignons, avocats, aubergines, bananes, brocolis, choux-fleurs, persil et thé vert, parmi une liste assez complète.

Les fruits et légumes qui ne sont pas farineux regorgent de composés antioxydants, qui protègent contre les dommages cellulaires qui entraînent des maladies chroniques et le vieillissement.

En outre, manger suffisamment de fruits et de légumes vous aide à :

-Se satisfaire de moins de calories

-Les légumes non farineux contribuent à maintenir le taux de sucre stable, à contrôler le poids, à prévenir le développement du diabète et ses conséquences

-Améliorer la digestion, prévenir le développement de problèmes digestifs tels que la diverticulose et la diverticulite

-Prévenir les différents types de cancer

-Ils contribuent à augmenter la consommation de fibres, ce qui peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires jusqu’à 15 %.

Essayez de vous rendre à la fameuse recommandation « 5 A DAY », 2 portions de fruits par jour et 3 portions de légumes. La portion de fruits est d’un petit fruit ou d’une tasse de fruits hachés. Une portion de légumes correspond à 1 tasse si elle est crue comme dans une salade ou à 1/2 tasse si elle est cuite.

  1. Plus de poissons

Un facteur de protection important est la consommation élevée de poissons riches en oméga-3, ces acides gras naturels présents dans les poissons et les crustacés qui offrent de nombreux avantages, tels que la protection contre les maladies cardiaques, la protection contre différents types de cancer et la réduction du risque d’Alzheimer et de dépression.

Les poissons les plus riches en oméga-3 sont les poissons colorés comme le saumon, la truite saumonée, le thon d’eau douce ou d’eau, les sardines.

Le plus grand avantage sera de remplacer la viande rouge par ces sources de protéines plus saines. Pour une protection maximale, il est recommandé de consommer une portion de 3 onces 3 fois ou plus par semaine.

Autres points importants :

Bien sûr, en plus de l’alimentation, ce sont d’autres bonnes habitudes des centenaires d’Okinawa que vous pouvez adopter :

Exercice régulier : les habitants d’Okinawa restent actifs, car cela fait partie de leur mode de vie. Leurs activités ne sont pas très intenses, mais ils y consacrent beaucoup de temps. Ils comprennent l’agriculture, la pratique du taichi, les danses traditionnelles ou simplement la marche.

Cela leur donne plus d’énergie. Il a également été démontré qu’ils font la plupart de leurs exercices le soir, ce qui aide à relâcher les tensions et prépare le corps au repos.

Bien dormir : les habitants d’Okinawa se couchent tôt. Il a été démontré que le fait de se coucher tard et de se lever tôt peut être très préjudiciable à la santé physique et mentale. Le manque de sommeil entraîne une mauvaise alimentation, une diminution des capacités cognitives et la dépression.

Les habitants d’Okinawa font également des siestes, qui se sont également avérées protectrices.

Traduit de l’espagnole par la rédaction FifyStore.COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.